top of page
Rechercher

Chou chinois au tofu sauté au wok

Dernière mise à jour : 25 oct. 2023

Le chou chinois est le légume d’automne par excellence, de couleur blanche, couleur de l’Élément Métal, du Poumon, de l’automne. Il peut se décliner en salade coupé en fines lamelles, en soupe, mélangé avec d’autres légumes sautés au wok, en feuilles farcies ou même en curry (je vous donnerai la recette très bientôt). C’est souvent la base des farces de raviolis chinois.

C’est pratique d’en avoir toujours un dans son frigo, de ne pas le couper, mais de l’effeuiller au fur et à mesure des différentes préparations possibles. Il se conserve très bien et est très économique, en plus d’être excellent pour la santé, surtout pour le système digestif.

Voici une super recette chinoise inspirée du fameux blog de cuisine végétarienne « Lutsubo ». Pour avoir fait plusieurs essais de cette recette, j’ai enfin trouvé la recette parfaite, surtout pour celles, ceux, qui ont de gros à priori avec le tofu et qui ne savent pas comment le cuisiner.

En effet, dans cette recette, il est écrasé et on n’a pas l’impression du coup de manger du tofu. Je vous conseille vraiment de tester celle-ci.


Chou chinois au tofu sauté au wok

Pour 4 personnes: 1 petit chou chinois, 125g de tofu, 3 oignons nouveaux, 1 gousse d’ail, 2 c.à soupe de sauce de soja claire, 2 c.à café de sauce de soja foncée, 1 c.à soupe de vinaigre de cidre et 1 c.à soupe de fécule, 1/2 c.à café de piment en paillettes, 1 c.à soupe d’huile de sésame


Laver le chou chinois. Couper et jeter le pied. Effeuiller feuille par feuille, pour les couper en fines lamelles, après les avoir superposées.

Mélanger dans un petit bol la sauce de soja claire, la sauce de soja foncée, le vinaigre de cidre et la fécule. Mettre de côté cette sauce.

Tailler les oignons nouveaux en tronçons de 2 à 3cm, vert compris. Hacher la gousse d’ail et la faire légèrement dorer dans un peu d’huile de sésame dans un wok. Ajouter le tofu émietté entre vos doigts et les oignons nouveaux. Les faire dorer légèrement en remuant souvent.

Ajouter le chou chinois coupé en fines lamelles et le piment en paillettes. Lorsque le chou commence à devenir tendre, rajouter le mélange avec la sauce de soja. Continuer à remuer. Si besoin, rajouter 1/2 verre d’eau. Couvrir et cuire encore 5mn.

Servir bien chaud avec du riz!

Bon appétit!


Pourquoi c’est bon pour la santé selon la Diététique Chinoise?

Le chou chinois est de nature fraiche, de saveur douce, de tropisme Poumon/ Estomac/ Vessie, ce qui est intéressant car il pourra agir sur les 3 foyers. Etant de nature fraiche, il va pouvoir clarifier la chaleur du Poumon (et traiter toux et angine), clarifier la chaleur de l’Estomac (et traiter la soif intense), clarifier la chaleur de la Vessie (et traiter les cystites et infections urinaires par chaleur humidité). Il serait aussi intéressant pour faire descendre le Qi et traiter les distensions abdominales, les colites. Outre sa forte teneur en vitamines A, C et acide folique, les recherches actuelles lui donnent, comme aux autres choux (de la famille des crucifères) des vertus anti-cancer exceptionnelles et surtout sur la sphère digestive, grâce à ses glucosinolates, composés chimiques que l’on ne trouverait que dans les choux.


Le tofu est de nature fraiche, de saveur douce, de tropisme Rate/ Estomac/ Gros Intestin. Il tonifie le Qi, traite la fatigue chronique et l’inappétence. Il traite aussi la toux sèche ou avec mucosités, la constipation comme les diarrhées infectieuses, il fait baisser le cholestérol et est hypo-glycémiant. Il élimine la chaleur et les toxiques (entre autres de l’irradiation et de la chimiothérapie). Il favorise l’élimination de l’alcool et fait diminuer les risques de cirrhose du foie. Il agit aussi contre les bouffées de chaleur, mais non pas dans l’optique de nourrir le Yin, mais plutôt de calmer le Yang apparent ! Ceci a été constaté après la comparaison des régimes alimentaires des femmes asiatiques souffrant beaucoup moins de bouffées de chaleur que les femmes occidentales, ceci grâce à une consommation quasi quotidienne de soja, riche en phyto-œstrogènes (hormones d’origine végétale).


Attention toutefois, comme tous les dérivés du soja, à ne pas en abuser, car il est hormone-like, et surtout œstrogène-like, ce qui n’est pas recommandé en excès, ni chez les enfants, ni chez les hommes, ni chez les personnes à risques de cancers hormono-dépendants. Il faut toutefois relativiser, car cela serait vraiment en cas de très gros excès de consommation (ce qui pourrait être le cas lorsqu’on remplace les laitages par des yaourts de soja, en excès) !


Dans cette recette: le chou chinois est de nature fraîche, ainsi que le tofu et la sauce de soja mais ils seront réchauffés par l’apport de piment et les oignons nouveaux, ce qui rend ce plat plus adapté à l'automne ou l’hiver, surtout en cas de toux sèche.


Je vous conseille les articles et recettes suivantes:


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour source une recette du blog « Lutsubo »

Si vous voulez en savoir plus sur la Diététique Chinoise, je vous conseille mon livre « Le guide familial de la Médecine Chinoise » co-écrit avec Gilles Donguy et Alain Tardif (aux éditions Mango) et aussi ma prochaine formation qui commencera en mars 2024 (les infos sont sur ce site, rubrique Ateliers et formations).







253 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page