Rechercher

Curry de patate douce, épinards, pois chiches

Dernière mise à jour : janv. 31

Parce que la planète a besoin de nous pour consommer moins de viande, voici à nouveau une assiette idéale où, en associant riz et pois chiche, c’est à dire céréales et légumineuses, cela va potentialiser le pouvoir des légumineuses de devenir des protéines végétales. De plus, on manque souvent d’idées pour préparer les légumes. Voici une recette très facile qui pourra s’adapter à tous les légumes et ainsi varier les plaisirs.

D’autres variantes sont possibles : légumes racines (carottes, panais, navets), potimarron avec petits pois, chou fleur pois chiches, avec curry, lait de coco, à associer systématiquement avec un bol de riz pour l’association légumineuses céréales et créer nos protéines végétales, nécessaire pour nourrir notre sang, notre constitution physique.


Curry de patate douce épinards pois chiches

Pour 4 personnes : 2 petites patates douces (ou une grosse), un oignon, 350g épinards frais (ou surgelés), 350g de pois chiches en boite, 40cl de lait de coco, 1 cuillère à soupe de curry (selon votre goût), sel, poivre, un peu d’huile

Eplucher et hacher l’oignon. Le faire blondir dans une casserole à fond épais.

Eplucher et couper en petits cubes les patates douces. Les rajouter aux oignons, faire cuire une dizaine de minutes. Rajouter le curry, les épinards (j’ai préféré utiliser des frais, mais sinon les utiliser en branches et les rajouter encore surgelés). Rajouter aussi le lait de coco et les pois chiches égouttés et rincés. Remuer et laisser mijoter à feu doux environ 15mn. Vérifier si la patate douce est cuite. Saler, poivrer. Servir chaud avec du riz.

Intérêts thérapeutiques des aliments principaux, suivant la Diététique Chinoise :

L’épinard est le légume de prédilection du printemps. De couleur verte comme tous les légumes qui apparaissent dans les jardins, après les longs mois d’hiver, comme les petits pois, les asperges, les pissenlits, la roquette, les salades, les artichauts. Sa couleur correspond au mouvement Bois, au Foie, au Vent, aux tendons, aux yeux. Il est de nature fraiche, de saveur douce et de tropismes Gros Intestin, Estomac, Foie. De ce fait, il va nourrir le Yin et le sang, surtout le Sang du Foie, et traiter l’anémie, les vertiges, la vision trouble, l’héméralopie. Il humidifie la sécheresse, lubrifie la constipation, va traiter la constipation par vide de Sang. Il sera bon aussi contre l’hypertension artérielle. Attention toutefois à ne pas en abuser en cas de cystite, néphrite, goutte, lithiase, à cause de sa forte teneur en acide urique.

La patate douce est de nature neutre, de saveur douce, avec un tropisme Rate/ Estomac/ Gros Intestin. Elle tonifie et régularise l’énergie du Foyer Moyen, Rate et Estomac. Elle traite la fatigue chronique, mais aussi la constipation, car elle produit les liquides.

Elle serait aussi un des meilleurs aliments pour favoriser la vision (avec la carotte et la baie de Goji). Ce serait le légume préféré des centenaires d’Okinawa. Elle est beaucoup plus riche en minéraux, en vitamine C et E que la pomme de terre, en ayant un index glycémique plus bas, ce qui la rend intéressante pour le diabète, le surpoids.

Au niveau d’études récentes, elle renfermerait une protéine qui stimulerait la production de globules blancs et, du coup, le système immunitaire. De par sa couleur orange vif et son fort taux de bêta-carotène, elle aurait des propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires.

Le pois chiche est de nature tiède, de saveur douce, de tropisme Estomac/ Cœur/ Reins. Il tonifie le Qi, tonifie la Rate, l’Estomac, le Cœur et le Rein (favorise les urines). Il nourrit le sang et le Jing des Reins (intéressant en cas de grossesse et d’anémie). Il calme le Shen, l’Esprit, et traite la nervosité, l’irritabilité, l’hyperactivité et la dépression.

D’après les recherches actuelles, les pois chiches seraient riches en isoflavoines, dont la structure ressemble de près aux œstrogènes, ce qui le rend intéressant pour traiter les troubles des règles ou de la ménopause.

Le lait de coco est de nature neutre, de saveur douce, avec un tropisme Rate/ Estomac/ Gros Intestin. Il tonifie l’énergie, le Qi et traite la fatigue, l’inappétence. Attention ! Ne pas confondre le lait de coco qui est issu de la chair et reconditionné en lait de coco. Le jus est plutôt de nature fraiche, il sera désaltérant et traitera les diarrhées causées par la canicule. La chair qui sert à faire le lait de coco sera plutôt, lui, laxatif, pout traiter la constipation par sécheresse du Gros Intestin. Il a aussi une action vermifuge. Pour tonifier le Qi, on préfèrera le lait de coco, de nature neutre et saveur douce, plus tonifiant au jus qui, lui, est rafraichissant !

Le curry, non répertorié dans la liste des aliments chinois, étant un mélange d’épices, devraitêtre de nature tiède, de saveur piquante, avec un tropisme Rate/ Rein, intéressante pour réchauffer le foyer moyen et soutenir le Yang du Rein pour réchauffer toutes les fonctions du corps. Comme beaucoup d’épices de saveur piquante, il aura la fonction de faire transpirer, de libérer la surface et de chasser le froid par la transpiration. Intéressant en cas de coup de froid sur le Poumon ou l’Estomac.

Voici donc une recette à la fois tonifiante, par ses aliments de saveur douce (patate douce, pois chiches, lait de coco), réchauffante et circulante par l’apport du curry, saveur piquante et en même temps adaptée à la saison du printemps par l’ajout des épinards, de couleur verte et de saveur fraiche ! Bel équilibre pour accompagner les derniers froids, coups de vent et s’adapter au printemps qui pointe son nez !

Petit bonus pour cette recette : patate douce et épinards seront intéressants pour améliorer la vision !

Alors ! Régalez-vous bien, en vous faisant du bien !

Recette écrite par Pascale Perli « Madreperla » avec pour sources :

« Ces aliments qui nous soignent » de Philippe Sionneau et Josette Chapellet (Ed Guy Trédaniel):

« Manger mieux pour vivre mieux » de James Wong (Edition Hachette Cuisine)

813 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout