Rechercher

Gratin dauphinois aux pommes et poires de terre

Dernière mise à jour : 26 oct. 2020

Voici venu le temps des fêtes pascales et pour accompagner l’agneau de 7 heures (c’est celui que je préfère), un gratin dauphinois mijoté lui-aussi pendant longtemps !

Petite trouvaille à mon épicerie bio du coin : la poire de terre ! Vous connaissez ? Première fois que je voyais ce genre de bestiole ! Ça ne ressemble pas mal à une patate douce, sauf que, quand tu l ‘épluches, la pelure saigne un peu d’une couleur violette et que la chair est beaucoup plus humide qu’une pomme de terre, avec la couleur et l’aspect de la poire.


Sautée au wok, elle cuit plus vite que la pomme de terre et caramélise très vite. Son goût est assez sucré et pourrait ressembler, en restant un peu croquante, au céleri rave, au navet, mélangé au goût de poire. J’ai eu envie de la tester en version gratin dauphinois. Celui-ci est aussi un plat traditionnel qui me tient à cœur, car je suis grenobloise d’origine. Ce plat se compose de très peu de choses : pommes de terre, ail et lait. Si on veut le rendre un peu plus onctueux, ce que j’ai fait, on peut lui rajouter plus ou moins de la crème fraiche, mais surtout pas du fromage râpe ! Lèse majesté ! Il deviendrait savoyard et plus grenoblois ! Alors, toujours la grande question : lait de vache ou lait végétal ? Pour moi, ce qui fait le gratin dauphinois, c’est ce goût du lait qui a cuit longtemps et qui a imbibé et caramélisé la pomme de terre, mais bon ! Je n’ai pas essayé autrement… Si vous avez du mal à trouver la poire de terre, vous pourrez revisiter ce plat traditionnel, en rajoutant un panais aux pommes de terre. Cela sera aussi délicieux.

C’est quoi ce légume bizarre que j’ai voulu expérimenter ? D’après Wikipédia : la Poire de terre, ou Yacon, est une plante vivace tubéreuse, de la famille des Astéracées, originaire d’Amérique du Sud (comme notre pomme de terre classique), cultivée pour ses tubercules comestibles, croquants et au goût sucré. C’est un proche parent du tournesol et du topinambour. Synonymes : Polymnia edulis Wedd et Polymnia sonchifolia. J’en ai aussi trouvé dans les épiceries chinoises à Belleville.


Gratin dauphinois aux pommes et poires de terre

Pour 6 personnes : 1 poire de terre (ou un panais), 1kg de pommes de terre, 1 litre de lait frais entier et bio, 20cl de crème fraiche, 20g de beurre, 5 gousses d’ail, noix de muscade, sel, poivre

Préchauffer le four, thermostat 160°. Eplucher les pommes et la poire de terre, les laver, les essuyer. Les couper en très fines lamelles, à la mandoline, si vous gérez et si vous n’avez pas trop peur pour vos doigts, ou sinon au robot.

Beurrer le fond d’un plat à gratin. Eplucher l’ail et en frotter le fond du plat avec une gousse. Détailler en fines lamelles le reste de l’ail. Mettre dans le plat une première couche de tranches de pommes et poires de terre, l’ail émincé, sel, poivre, muscade et un peu de crème, des petits morceaux de beurre. Continuer ainsi couche par couche, en salant poivrant chaque fois. Rajouter ensuite le lait, jusqu’à couvrir à peine les dernières pommes de terre.

Mettre au four à 160° environ 2 heures. Les pommes de terre doivent avoir absorber tout le lait. Bien surveiller à ce que le dessus ne soit pas trop brûlé !

Intérêts thérapeutiques des aliments principaux selon la Diététique Chinoise :

La pomme de terre est de nature neutre, de saveur douce, de tropisme Rate/ Estomac. Elle tonifie l’énergie du Foyer Moyen, harmonise l’Estomac, relâche les tensions et peut traiter brûlures et douleurs de l’Estomac. Elle serait aussi intéressante pour faire baisser la tension artérielle.

Le lait de vache est de nature neutre, de saveur douce, de tropisme Cœur/ Poumon/ Estomac. Il va tonifier le vide et surtout nourrir le Yin, produire des liquides, apaiser la soif et humidifier les intestins. Il sera intéressant pour traiter la fatigue, la faiblesse, les vertiges et le diabète touchant le Foyer Supérieur.

L’ail est aussi de nature tiède, de saveur douce et piquante, ce qui va aussi tonifier l’énergie.

Concernant la poire de terre, je n’ai bien sûr, pas trop d’informations, mais je l’imagine de nature neutre, de saveur douce, intéressante aussi pour tonifier l’énergie, la Rate, mais aussi nourrir les liquides du Poumon, voir de l’Estomac, un peu comme la poire.

Voici donc une recette toute en douceur pour tonifier la Rate !

Belles fêtes de Pâques à vous et un excellent appétit de vie (c’est le signe d’une bonne santé !)

Article écrit par Pascale Perli « Madreperla »

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout