Rechercher

Gruau de riz aux noix

Mis à jour : 9 déc. 2020

Depuis le 7 novembre, nous sommes rentrés dans l’hiver, selon le calendrier de la Médecine Traditionnelle Chinoise. Je vais vous écrire bientôt un article consacré à cette saison. Mais je ne peux m’empêcher de vous publier une nouvelle recette de gruau de riz, qui serait une des meilleures pour affronter cette saison, où il est important de soutenir l’énergie du Rein et du Poumon, contre les attaques de froid, mais aussi contre les gros coups de fatigue.

J’ai réalisé cette recette ce WE, car je donnais le 1er WE de formation de Diététique Chinoise, malheureusement par Visioconférence à cause du reconfinement. Je ne suis pas encore assez outillée pour faire comme le chef, Cyrille Lignac, la cuisine à la maison, en Cœur avec les étudiants, mais cela pouvait déjà leur donner un peu une idée de ce qu’est ce fameux gruau de riz.


Vous retrouverez cette recette dans 2 livres incontournables en Diététique Chinoise :

celui de mon mentor, Josette Chapellet, "A la découverte de la Diététique Chinoise"

(Editions Trédaniel) ou celui très spécialisé et complet sur tous les gruaux de riz, classés par saisons et par organes , « Le livre santé des bols chinois » de Bruno Soustre

( Editions Dauphin)


Le gruau de riz est aussi la base du petit déjeuner chinois, encore aujourd’hui. Il est digeste, léger, va tenir au corps, grâce à sa saveur douce et nous ancrer à la Terre. « Manger comme un prince le matin, comme un roi à midi, comme un pauvre le soir »illustre bien ce principe. Cela veut dire manger de façon douce, légère, digeste, reconstituante le matin, grâce aux céréales (considérées comme un aliment noble) qui auront la vertu de tonifier l’énergie, sans brusquer trop le corps au niveau de l’assimilation.

Le gruau de riz sera aussi recommandé pour toutes les personnes souffrant de troubles digestifs, pour apaiser, soutenir…A tester lors de selles irrégulières, de selles molles, après des repas trop copieux ou une gastro-entérite, comme une forme de petite détox douce, de régularisation du système digestif en douceur. Il sera aussi intéressant pour les personnes qui souhaitent mincir, car il ne sera pas trop calorique, il tiendra bien au corps et aura une vertu diurétique.


Pour le petit-déjeuner, vous pourrez utiliser une base neutre neutre que l’on pourra assaisonner suivant le goût, salée ou sucrée. Pour la version sucrée, vous pourrez rajouter, après cuisson, un lait végétal, une banane coupée, des fruits frais ou secs, de la cannelle, du sirop d’érable (comme une sorte de porridge). Pour la version salée, je vous donne ma version italo-chinoise : un peu de parmesan, d’huile d’olive et de sauce de soja, mais on pourrait aussi cuire le gruau avec un petit morceau de poireau, une carotte ou un champignon émincés, du gingembre, quelques algues, du gomasio, du tofu, de la pâte miso… Soyez créatifs et surtout faites en fonction de votre goût !


Je vais vous donner les 2 recettes : celle du gruau de base et aussi la version gruau de riz aux noix. Ce qui rend cette soupe de riz thérapeutique, comme beaucoup de recettes, c’est le TEMPS qu’il faut pour mijoter. « Plus c’est long, plus c’est bon ! », comme dirait le proverbe ! C’est valable aussi pour le gruau de riz. Je vous conseille donc de le préparer pour quelques jours à l’avance et de le réchauffer à la casserole (pas au micro-onde surtout) au dernier moment !


Gruau de riz (de base ou « Congee » (en anglais)

Préparation et cuisson : minimum 1 heure

Ingrédients (pour 4 portions) : 1 tasse de riz blanc (environ 100g, si possible basmati bio), 8 à 10 tasses d’eau (en fonction de la consistance que vous préfèrerez avoir, le résultat doit être en bouillie et soupe, on peut préférer plus ou moins liquide)

Mettre le riz dans une casserole et le rincer plusieurs fois. Le faire d’abord bouillir 1 minute, puis baisser le feu, pour le faire cuire à petit feu de 45 minutes à une heure.

NB : On peut bien sûr utiliser d’autres types de riz, complets ou semi-complets et faire des mélanges avec riz noir, riz sauvage, riz glutineux. Ce qui le rend très digeste, voir thérapeutique, est le fait que le riz soit blanc et cuit très longtemps. On peut aussi laisser mijoter ce gruau, dans un rice-cooker, on le fait bouillir et ensuite, on peut le laisser toute la nuit, en mode réchauffage.


Gruau de riz aux noix

Ingrédients : 100g de riz basmati long, 30g de cerneaux de noix

Broyer les cerneaux de noix. Laver le riz et le mettre dans une casserole avec la poudre de noix et 9 fois leur quantité d’eau. Porter à ébullition, baisser le feu et cuire à petit feu pendant au moins 1 heure, jusqu’à ce qu’il se transforme en une bouillie homogène.

A consommer 1 ou 2 fois par jour !

Traditionnellement, ce gruau de riz n’est pas sucré et son goût fort de noix le rend un peu amer. Je vous conseille de vous rajouter une pincée de sel et du sucre roux complet qui lui donnera un petit goût de caramel assez agréable.


Indications thérapeutiques de ce gruau aux noix : il va tonifier le Qi du Poumon et traiter l’essoufflement, le souffle court, la toux, mais aussi la transpiration spontanée, liés à une déficience du Qi du Poumon. Il va tonifier le Yang de la Rate et du Rein et traiter la frilosité, la fatigue, les douleurs de genoux et de lombes. Il sera aussi intéressant pour traiter la constipation chronique (la noix étant un peu laxative) surtout par vide de Qi ou chez les personnes âgées. Il peut aussi avoir comme action l’évacuation des calculs urinaires, en les rendant moins gros, par sa fonction lubrifiante !


Si l'on rajoute à ce gruau 6 jujubes Da Zao dénoyautées, ce gruau sera intéressant pour tonifier l’essence des Reins, et en même temps le Qi de la Rate

Si on lui rajoute 30g de baies de Goji, ce gruau de riz sera intéressant aussi pour traiter l’infertilité masculine.


Attention ! Concernant le gruau de riz aux noix, cette recette sera déconseillée en cas d’excès de Yang, de fièvre excessive ou en cas de vide de Yin avec chaleur apparente, surtout au niveau du Poumon. Etant aussi un peu laxative, elle sera aussi contre-indiquée en cas de diarrhées.


Article écrit par Pascale Perli "Madreperla" avec pour sources:

"A la découverte de la Diététique Chinoise" de Josette Chapellet (Editions Trédaniel)

« Le livre santé des bols chinois » de Bruno Soustre (Editions Dauphin)


1,703 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout