top of page
Rechercher

La blette, un légume bien sous-estimé!

La blette (appelée aussi bette à carde ou poirée) est comme l’épinard, un des légumes typiques du printemps avec ses belles feuilles vertes très ornementales.

Une merveille quand on les voit pousser dans les jardins avec ses « cardes » (tiges centrales ou pétioles en langage botanique) d’autres couleurs incroyables comme rouge, orange ou jaune, et quelle chance de pouvoir parfois acheter des bouquets de blettes multicolores!

Elle serait de la même famille que la betterave, utilisée non pas pour sa racine mais pour ses cardes et feuilles.

Elle est très utilisée dans la cuisine niçoise, en tourte, ravioles, en Ardèche en caillettes, dans l’Aveyron en farçous.


Selon la Diététique Chinoise, la blette est de nature fraiche, de saveur douce et légèrement amère, de tropismes Poumon/ Gros Intestin/ Estomac. Comme l’épinard, le persil, beaucoup de légumes à feuilles verts, elle est bourrée de chlorophylle, ce qui la rend intéressante pour nourrir le Sang et traiter l’anémie, le manque de fer. Elle active et rafraichit le Sang et défait les stases de Sang.

Elle clarifie la chaleur, élimine la toxicité, surtout au niveau du Poumon et Gros Intestin, elle traite l’angine et la constipation par Chaleur Sécheresse, elle est aussi diurétique.

Elle favorise la sortie des maladies éruptives, au niveau de la peau, mais dans ce cas, on utilisera plutôt le jus de blettes, en application externe, pour faire sortir la rougeole, par exemple.

Les feuilles cuites réduits en bouillie pourront aussi être utilisées en cataplasmes sur les hémorroïdes, brûlures, furoncles ou abcès.


Selon les études actuelles, la blette est très peu calorique: 14 calories pour 100g, diurétique, « détox », recommandée dans le cadre d’un régime amincissant. Elle est riche en vitamine B9, intéressante pour la femme enceinte. De par sa richesse en minéraux (potassium, magnésium, calcium et fer) et en antioxydants, elle améliore la récupération des sportifs pour éviter les courbatures et traite l’anémie.


Précautions d’emploi: A limiter en cas de vide de Yang de Rate (car elle rafraichit)! Elle est interdite en cas de calculs rénaux ou d’insuffisance rénale, car riches en oxalates.


Comment la cuisiner?

Blanchie d’abord, puis sautée au wok avec de l’ail et (ou) du gingembre, un peu de sauce de soja comme les épinards à l’asiatique. Sinon juste cuite vapeur avec un filet d’huile d’olive, à l’italienne, avec une sauce yaourt et pignon de pin à la libanaise ou en gratin version française. Elle est parfaite aussi en soupe, mélangée à des lentilles, à la libanaise.

Mélangée à une préparation de crêpe, ce sera la version auvergnate des farçous.

Parfois on n’utilise que les feuilles (dans une farce par exemple) et on garde les côtes pour une autre préparation. Attention, le temps de cuisson pour les côtes est plus long que pour les feuilles! On rajoute souvent les feuilles dans un 2ème temps pour moins les cuire.

Voici quelques idées de recettes:

Poêlée de blettes, pignons et raisins secs: la recette très bientôt!


Si vous avez d’autres recettes de vos régions à me proposer, elles seront les bienvenues!

Régalez-vous bien, en vous faisant le plus grand bien!


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla »

230 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page