Rechercher

Super garbure !

Dernière mise à jour : févr. 12

Alors qu’on pensait voir arriver les prémices du printemps, sensé pointer son nez au moment du Nouvel An chinois, selon les principes de la Médecine Chinoise, un froid glacial et la neige se sont abattus sur notre pays. Voici pour contrer celui-ci une nouvelle recette de soupe comme je les aime : un plat complet avec des haricots blancs et un peu de viande, pour tonifier notre énergie et notre sang, par ces basses températures. Nos anciens, dans nos campagnes, par nécessité souvent, mangeaient peu de viande et il suffisait d’un morceau de lard ou d’une cuisse de canard confit (comme dans cette recette) pour parfumer un plat et à la fois se donner des forces.

La garbure était le plat quotidien des paysans, dans le Sud-Ouest. Proche de la potée ou d’autres soupes traditionnelles populaires comme la soupe au pistou, dans le Sud, la ribollita, dans le Piémont ou toutes les soupes à base de chou, de légumes de saison (carottes, poireaux ou légumes racines), de légumineuses, de pain ou de pâtes, avec un petit morceau de viande, étaient les plats du pauvre qui permettaient de retrouver des forces, car très complets. De plus, ils mijotaient longtemps et gagnaient en saveurs, permettant de diffuser les sucs des os et de la viande.


Selon la théorie de la Médecine Chinoise, il est intéressant de manger tout ce que la nature peut nous donner, céréales, végétaux et animaux, chacun ayant la capacité de nous donner des nutriments spécifiques pour nourrir notre vitalité. Il n’est toutefois pas nécessaire et obligatoire de manger de la viande, en grande quantité, une ou deux fois par semaine pourraient suffire, mais dans ce cas-là, ne pas oublier de consommer quand même des protéines, sous forme d’œuf, poisson ou légumineuses associées aux céréales.

Petit rappel : la consommation de viande a été multipliée par 5 en 60 ans, selon le FAO, faisant passer la consommation de 67 millions en 1957 contre 323 millions de tonnes en 2017. L’élevage passe en 2èmeposition pour l’émission de CO2, avec un taux de 15, 5%, après le logement (chauffage et électricité) à 30%, avant les transports et la voiture. On consomme toutefois moins de viande en France (- 10%) surtout bovine, depuis une dizaine d’année, mais on en mange toutefois toujours trop : 86, 3kg de viande par habitant en 2014, contre 42,9kg de viande par habitant au niveau mondial. Je vous conseille aussi pour cela de voir le magnifique documentaire de Yann Arthus-Bertrand qui vient de sortir, il y a une semaine, en replay sur M6, « Legacy » sur l’évolution de notre planète. Il faut avoir le cœur, voir l’estomac bien accroché…


Je suis une terrienne gourmande qui apprécie tout ce que la nature nous donne de bon, vous le savez ! J’aime tout sauf le chocolat (Hihi !), mais, j’ai la chance d’avoir ma fille qui me fait la leçon tous les jours, concernant notre consommation de produits animaux. Je vais donc essayer de plus en plus à travers mon blog de vous trouver des astuces pour manger toutefois moins de viande, consommer plus éthique et local, pour œuvrer à ma toute petite dimension, comme le colibri, à une évolution meilleure pour notre planète, au quotidien, pour les générations à venir.


La garbure

Pour 6 personnes : ½ chou vert, 250g de haricots blancs secs, si possible tarbais, 4 pommes de terre, 3 carottes, 1 poireau, 1 panais, 1 branche de céleri, 1 talon de jambon de Bayonne, (sinon 1 tranche de poitrine fumée), 2 cuisses de canard confites, 1 oignon, 2 feuilles de laurier, 3 branches de thym, 2 clous de girofle, ½ c. à café de piment d’Espelette, 1 grosse poignée de gros sel, sel, poivre


La veille, faire tremper les haricots secs pendant au moins 12 heures.

Le jour même, faire revenir dans un peu d’huile d’olive l’oignon émincé, le talon de jambon (ou poitrine fumée) coupé en petits morceaux, le céleri branche lavé et coupé en petits morceaux. Rajouter les haricots secs rincés, le laurier et le thym, les clous de girofle, le piment d’Espelette et environ 1,5 litres d’eau. Couvrir, porter à ébullition, diminuer le feu et laisser mijoter pendant une heure.

Eplucher le restant des légumes, les couper en petits morceaux, les rajouter au bouillon et cuire encore 1 heure environ.


Pendant ce temps, faire chauffer le four à 180°. Y mettre les 2 cuisses de canard confites dans un plat à griller, pendant 20 à 30mn. Les sortir du four, retirer la peau et effilocher la chair. Rajouter dans la soupe et cuire encore de 20 à 30mn encore.

Rectifier l’assaisonnement si besoin, ainsi que sa consistance, lors de la cuisson : elle doit avoir être assez épaisse. Il pouvait être courant en plus de l’accompagner de bonnes tranches de pain, voir de verser un peu de vin rouge pour finir son assiette : la coutume de « faire chabrot » en occitan !

Servir bien chaud !

Bon appétit à tous ! Prenez bien soin de vous !


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour sources :

https://www.planetoscope.com/elevage-viande/1235-consommation-mondiale-de-viande.html pour les infos concernant la consommation de viande dans le monde

« Super soupes pour un repas complet » de Anne-Catherine Bley ( Editions "Les petits plats" Marabout) pour la recette

218 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout