Rechercher

Tajine aux pruneaux et amandes grillées

Mis à jour : 18 déc. 2020

Vous manquez d’idées pour votre dîner de réveillon de Noël. Alors pourquoi toujours miser sur la traditionnelle dinde aux marrons et pourquoi pas choisir un plat aux saveurs orientales comme le tajine aux pruneaux? Dans ma famille, on a toujours eu des idées originales pour célébrer cette fête et je me souviens d’une année où l’on s’était régalés avec un aïoli royal qui peut aussi être une très bonne idée pour un plat de fêtes.

Cette recette sera, selon la Diététique Chinoise, idéale pour la saison d’hiver : mijoté longtemps, avec une viande, l’agneau, qui est de nature tiède et qui va tonifier l’énergie, ainsi que les fruits secs et épices qui l’accompagnent et le parfument sublimement.

Cette recette peut avoir plein de variantes : en rajoutant des châtaignes pour faire plus esprit Noël, sinon des coings poêlés rajoutés à la fin, ou d’autres fruits comme des figues ou abricots secs.

Dans la recette originelle, il n’y avait pas de cumin, ni de gingembre, seulement de la cannelle. Pour l’avoir faite plusieurs fois, elle gagne en saveur plus corsée (moins sucrée) par l’ajout de ces 2 épices.

La petite touche finale est l’ajout d’un filet d’eau de fleurs d’oranger, pour adoucir les mœurs et détendre l’Esprit. Vous allez vous régaler, en vous faisant le plus grand bien !



Tajine aux pruneaux et amandes grillées

Pour 4 personnes : 1kg de gigot d’agneau coupé en gros cubes, 500g de pruneaux d’Agen, 2 petits oignons, 3 gousses d’ail, 2 bâtons de cannelle, 1 c. à soupe de gingembre en poudre, 1 c. à soupe de cumin, 1 c. à soupe de cannelle en poudre, 1 bouillon cube de pot-au-feu, 1 c. à soupe de miel, 3 c. à soupe d’eau de fleur d’oranger, 100g d’amandes effilées, thé, huile d’olive, sel, poivre, semoule de couscous au beurre en accompagnement


Préparer un thé parfumé : moi, j’ai choisi le « Blue of London » du Palais des thés, mais cela pourrait aussi être un thé Earl Grey ou un thé au jasmin. Y faire tremper les pruneaux dans le thé chaud, pendant toute la préparation.

Eplucher et couper l’oignon finement. Le faire dorer dans un peu d’huile dans une marmite en fonte. Retirer les oignons de la marmite. Rajouter la viande et faire dorer les morceaux sur toutes les faces pendant 10mn environ. Remettre un peu d’huile d’olive si besoin.

Eplucher et hacher finement l’ail. Le rajouter dans la marmite, avec les épices (sauf la cannelle en poudre) et faire encore revenir quelques minutes. Couvrir presque d’eau ( juste limite du niveau de la viande). Rajouter le cube de bouillon émietté, un peu de gros sel, du poivre et faire mijoter pendant 1 heure.

Rajouter les pruneaux égouttés, diluer le miel dans la sauce, cuire encore 15mn (la sauce doit avoir bien diminué et s’être épaissie). Rajouter l’eau de fleur d’oranger et mijoter encore 15 mn. Rajouter de l’eau si nécessaire, si la sauce a trop diminué. Rectifier l’assaisonnement si besoin.

Faire griller à sec, dans une poêle, les amandes effilées. Préparer une semoule de couscous, avec du beurre.

Servir bien chaud, dans une assiette creuse, avec la semoule et les amandes grillées sur le dessus !

Bien sûr, comme tous les plats mijotés, ce plat sera encore meilleur réchauffé !



Bienfaits thérapeutiques des aliments principaux :

L’agneau est de la viande la plus réchauffante: elle est de nature tiède, voir presque chaude, surtout si elle est cuite au barbecue ou grillée au four, de saveur douce et de tropismes Rate/ Rein. C’est celle qui va donner le plus d’énergie au corps, elle tonifie le Yang de la Rate et traite la fatigue chronique, la convalescence. Mais comme elle tonifie le Yang aussi des Reins, elle sera en plus intéressante pour traiter les douleurs lombaires, améliorer les fonctions urinaires, soutenir la libido et le système reproducteur. C’est une viande idéale à utiliser en hiver, car elle va réchauffer le corps par grand froid. Plus la viande aura cuit longtemps (comme les pot-au-feu, potées, couscous ou tajine), plus elle rendra des nutriments extraits des os qui nourrira notre essence des Reins, le Jing et notre Sang. Plus elle sera grillée au barbecue ou au four, plus elle tonifiera le Yang !

Attention toutefois à ne pas en abuser en cas de signes de chaleur : yeux et visage rouge, fièvre ou bouffées de chaleur (chaleur vide)! L’éviter aussi en cas de début d’attaque externe, comme un rhume ou une grippe. C’est une viande très grasse et riche, à limiter en cas de cholestérol.


Le pruneau, comme tous les fruits secs, sera plus tonifiant, de nature tiède et plus sucré que son fruit d’origine. Quand la prune n’est pas séchée, elle est de nature neutre, de saveur acide et douce, de tropisme Foie/ Estomac/ Reins. Comme tous les fruits de saveur acide et douce, elle va produire (et retenir) les liquides, apaiser la soif. Elle va aussi clarifier la chaleur vide du Foie, pouvant ainsi traiter les transpirations nocturnes, la chaleur des os, la fièvre chronique apparaissant le soir ou la nuit, l’hépatite chronique, mais aussi les démangeaisons du cuir chevelu et les pellicules abondantes.


Les épices, comme l’ail et l’oignon, mais aussi les herbes aromatiques sont de nature tiède à chaude, de saveur piquante, elles vont rajouter du piquant au plat, mais aussi au corps, elles ont pour fonction de libérer la surface, favoriser la transpiration, mais aussi de tonifier l’énergie, si elles ne sont pas consommées en excès. Par cette fonction de dispersion, les épices douces seront intéressantes pour favoriser la circulation du Qi, de l’énergie.


L’eau de fleur d’oranger est de nature neutre, de saveur piquante et amère, de tropismes Estomac/ Foie. Elle détend le Foie quand il a tendance à se tendre et à créer des stagnations de Qi. Elle ré-harmonise le Qi du Foie, surtout en cas de dysharmonie avec le Foie ou de contre-sens de Qi, avec nausée ou vomissements qu’elle peut arrêter. Elle calme surtout l’Esprit et traite l’insomnie.



Recette donc réchauffante, tonifiante, mais aussi réconfortante par la douceur de ses saveurs. Le fait que ce plat soit sucré va apaiser, déspasmer et aussi tonifier, car la saveur douce (et sucrée) est la saveur de tonification. Avec la viande et les épices, rien de mieux pour se sentir un peu réchauffé !

De belles fêtes de fin d’année à vous !


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla »




407 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout