Rechercher

Velouté de courge, miso et champignons Shimeji

Dernière mise à jour : 19 janv.


Vous connaissez ma passion pour la cuisine japonaise… Je suis tombée par hasard à ma supérette du coin sur des champignons japonais que je n’avais jusque là jamais cuisinés : les Shimeji bruns (de leur petit nom latin : HyposizugusTesselatus). Comme j’avais aussi une belle courge butternut à cuisiner, il suffisait juste de trouver une recette pour associer ces 2 aliments et pour cela, je me suis inspirée (en la transformant un peu) d’une recette du magazine « Régal Je vous conseille cette association très subtile du velouté de butternut au miso, de nouilles au riz noir (possible aussi avec des nouilles soba), de champignons sautés et déglacés au soja et l’ajout à la fin de quelques algues nori finement ciselées. ». Cette recette a été une vraie, belle surprise aux parfums très japonisants, un vrai dépaysement !

Si vous ne trouvez pas ces fabuleux champignons Shimeji, je vous conseille de les remplacer par un mélange de champignons de Paris relevé par 2 ou 3 Shiitaké, frais ou séchés.


Velouté de courge, miso et champignons Shimeji

Pour 4 personnes : une grosse courge butternut bio, 3 cubes de bouillon miso, 200g de champignons Shimeji (sinon 150g de champignons de Paris et 50g de Shiitaké), 1 C ; à soupe d’huile de coco, 1 c. à soupe de sauce de soja, 2 feuilles d’algue nori, 2 c. à soupe de graines de sésame blond (ou noir), huile de sésame, sel, poivre


Bien laver la courge, si besoin enlever les parties dures ou abimées sur la peau. La couper en 2 dans le sens de la longueur, enlever les pépins avec une cuillère. Puis couper la courge en cubes. Mettre les morceaux dans une casserole en recouvrant d’eau, soit environ 1 litre d’eau. Emietter les bouillons cube. Porter à ébullition et cuire jusqu’à ce que la courge soit bien cuite, peau comprise. Mixer finement la courge dans son bouillon de cuisson, jusqu’à l’obtention d’un velouté onctueux mais pas trop épais. Maintenir au chaud à feu très doux.

D’autre part, nettoyer les champignons et les passer rapidement sous l’eau. Mettre à chauffer l’huile de coco dans une poêle, y faire revenir les champignons, 10mn environ, le temps qu’ils éliminent leur eau et qu’ils commencent à griller. Les déglacer avec un filet de sauce de soja.


Faire bouillir de l’eau salée et y plonger les nouilles de riz noir 8mn. Les égoutter et les réserver dans un plat avec un filet d’huile de sésame.

Dans des bols individuels, placer un fond de velouté de courge au miso, puis une cuillère de pâte, comme un petit nid au centre de chaque bol, quelques champignons par dessus et finir en ciselant très finement des feuilles de nori et en saupoudrant de graines de sésame.

Servir bien chaud !


Petit plus : on aurait pu aussi rajouter un peu de jeune oignon vert ciselé à la fin, c’était sur la recette d’origine !

Pour gagner en temps, possible de préparer les nouilles et la soupe d’avance. Il ne restera plus qu’à les réchauffer au dernier moment, pour préparer les bols.


Pourquoi c’est bon pour la santé, selon les principes de la Diététique Chinoise ?

La courge butternut : Du point de vue de la Diététique Chinoise, les courges d’hiver (potimarrons, citrouilles, courges musquées, butterntut…) sont tonifiantes pour l’énergie, car de nature tiède, de saveur douce (saveur de tonification), et ayant un tropisme Rate/ Estomac, elles ont aussi un grand intérêt, elles sont de saveur insipide, de ce fait elles permettent d’éliminer l’humidité et de favoriser la diurèse, car c’est surtout la peau qui, dans ce type de courge peut être mangée, qui leur donnera ce fort pouvoir thérapeutique. Et comme la peau de l’aliment va avoir une action sur notre peau, cela confirme l’effet sur le vieillissement cutané, mais aussi pour traiter l’œdème.


Le champignon Shimeji a sûrement des super bienfaits, car son goût très parfumé de noisette, nous le rapproche de cet autre champignon très connu venu du Japon, le champignon parfumé ou Shiitaké. Voir mon article


L’algue est de nature froide, de saveur salée, de tropisme Poumons, Estomac, Foie, Reins. Elle fait partie des super aliments, aux propriétés incomparables, car un fournisseur exceptionnel de minéraux, d’oligoéléments et d’iode naturel. De plus, les algues transforment l’humidité et les glaires (le Tan), contrairement aux produits laitiers qui en produisent.

Très peu calorique, riche en fibres et en protéines végétales, ayant un effet coupe-faim, elle sera pour toutes ces raisons intéressantes en cas d’œdèmes et de surpoids, aliment aussi très recommandé pour réduire l’excès de mauvais cholestérol.


Ceci nous donne l’idée que cette petite soupe, très peu calorique, à base de courge qui élimine l’humidité (ce que font aussi les champignons et les algues) sera très intéressante pour traiter l’œdème et favoriser l’amincissement.

De plus, vous verrez qu’avec cette recette, on touche l’ « Umami », le graal des saveurs, en se faisant le plus grand bien !

Alors ! Régalez-vous bien !


Article écrit par Pascale Perli « Madreperla » avec pour sources d’inspiration une recette du magazine « Régal »

« Ces aliments qui nous soignent » de P.Sionneau et J.Chapellet (Ed Guy Trédaniel)


Si vous voulez en savoir plus sur la Diététique Chinoise, je vous conseille mes ateliers d’initiation, sinon ma formation sur 3 WE par visioconférence qui commencera en mars 2022. Je vous conseille aussi mon livre « Le guide familial de la Médecine Chinoise » (aux éditions Mango, sorti partout en France depuis le 29/10/21) où j’explique les bases de la Diététique Chinoise et comment soigner les bobos du quotidien avec quelques conseils et recettes traditionnelles.







168 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout